Alain Jean-Mairet » L’esclavage à l’école primaire?

L’esclavage à l’école primaire?

C’est l’idée lancée aujourd’hui par Nicolas Sarkozy:

La traite des Noirs, l’esclavage que la France, comme nombre de nations européennes, a pratiqué durant des siècles dans ses colonies, figurera au programme des élèves d’école primaire dès la rentrée prochaine. (…) «Cette histoire doit être inscrite dans les manuels scolaires afin que nos enfants puissent comprendre ce qu’a été l’esclavage, puissent mesurer les souffrances que l’esclavage a engendrées, les blessures qu’il a laissées dans l’âme», a expliqué le chef de l’Etat.

C’est une bonne idée, mais à condition de mettre le sujet en perspective. L’esclavage en question, pour reprendre uniquement des notions de culture générale, a été aboli par la civilisation occidentale, par l’État comme par de nombreux organismes civiques et religieux, après quatre siècles d’exercice, et a fait l’objet de déclarations d’excuses et de regrets.

Ce n’est pas le cas de l’esclavage musulman. Celui-ci a débuté au VIIe siècle, et nous avons de bonnes raisons de penser qu’il se poursuit aujourd’hui, 14 siècles plus tard, là où les autorités coloniales ne l’ont pas totalement éradiqué, et ce sans que des mouvements de défense des droits des individus n’y lèvent le petit doigt. 

L’Islam est la seule civilisation connue à avoir industrialisé les esclaves soldats, sur plusieurs générations successives.

L’Islam a réduit en esclavage un nombre d’Africains supérieur à celui, dont on veut parler dans les écoles, de ceux qui ont souffert sous le joug occidental (et l’esclavage interne africain aussi, très probablement, a fait plus de victimes, et depuis beaucoup plus longtemps, que l’esclavage occidental).

L’Islam a également réduit en esclavage une bonne partie, sinon la presque-totalité, des esclaves africains transportés sur les continents américains. Et si ces derniers s’y comptent aujourd’hui par dizaines de millions, on cherche en vain les descendants des esclaves africains, pourtant plus nombreux, qui ont été exploités dans les pays musulmans, car ils y étaient massivement castrés et y mourraient comme des mouches de maladies et de privations.

Il ne serait pas sain de concentrer la culpabilité de l’esclavage sur les Occidentaux, dans les consciences des jeunes élèves, alors que l’Islam, et sans doute l’Afrique elle-même, portent une responsabilité au moins aussi lourde dans cette tragédie et ne sont jamais parvenu à l’éradiquer ou à l’abolir efficacement. Cela inciterait les esprits crédules à se détourner des cultures occidentales, qui ont pourtant généré une vraie solution à ce problème, et à porter aux nues des cultures dont tout indique, justement, qu’elles conduisent à la perte des libertés individuelles.

UPDATE: Autres réactions similaires au projet de Sarkozy sur François de Souche et Le Salon Beige.

UPDATE: En fait, comme le signale resiliencetv.fr, la traite des noirs figure déjà, depuis au moins 2002, dans le programme de l’école primaire française:

Du début des temps modernes à la fin de l’époque napoléonienne (1492-1815)
Cette période de trois siècles, riche de multiples événements, ouvre véritablement le monde moderne, ainsi qualifié par opposition à une époque contemporaine plus proche de nous. L’ensemble de la planète est désormais accessible, l’imprimerie facilite une large diffusion des connaissances et des idées, une vision scientifique du monde émerge, aux XVIème et XVIIème siècles. Avec l’Encyclopédie, le XVIIIème siècle voit se développer l’intérêt pour les techniques. De grands textes fondateurs, marquant encore la vie politique et sociale de notre pays, sont élaborés : la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen et le Code civil. Mais la même période a vu le massacre des Indiens d’Amérique, la traite des noirs, la Terreur révolutionnaire et l’apparition de la “guerre de masse”, caractéristique de la Révolution et de l’Empire.

UPDATE: Ivan Rioufol consacre aussi un billet à la question.

UPDATE: Libération confirme la bourde présidentielle — l’esclavage figure bel et bien au programme de l’école primaire française depuis plusieurs années, au moins. Cela aura donné l’occasion d’en parler…

Comments

  1. fingers
    May 10th, 2008 | 3:33 pm

    “Il ne serait pas sain de concentrer la culpabilité de l’esclavage sur les Occidentaux”

    Cela serait non seulement malsain, mais en plus parfaitement malhonnête car TOUTES les civilisations ont pratiqué l’esclavage sous une forme ou une autre.
    Comme vous le précisez, et que cela arrache ou non les oreilles de nos amis progressistes, seule la civilisation occidentale semble avoir officiellement aboli et criminalisé cette activité infamante.

    Il serait bien plus souhaitable de fêter cette abolition plutôt que se blâmer pour des fautes passée que d’ailleurs tous ont commis et que certains commettent encore en toute impunité ( suivez mon regard… ).

  2. Robert Marchenoir
    May 12th, 2008 | 3:56 pm

    La dernière fois que la Mauritanie a édicté une loi pour abolir l’esclavage, c’était… l’année dernière. Léger problème: cela ne fait jamais que cinq fois en une siècle qu’elle légifère ainsi. Et l’esclavage y prospère toujours.

    http://www.sosesclaves.org/

    Alors, la propagande de l’Etat français qui tente de culpabiliser les jeunes enfants, tandis que que l’école publique n’est même pas capable de leur apprendre à lire, écrire et compter…

  3. Beaugeard F.
    May 12th, 2008 | 8:09 pm

    La pratique de l’esclavage en Roumanie des tziganes prend fin au debut du XXeme siecle, car la Roumanie est jusqu’a cette epoque sous controle des Ottomans….

    La cote d’ou sont partis les africains pour les Ameriques etait musulmane.
    Ce sont eux qui organisaient les raids, les captures et la vente…

    Ce sont des musulmans et d’anciens musulmans restes en Espagne apres la reconquista qui y ont perpetue l’esclavage (d’africains car ni chretiens, ni musulmans)….

    L’Algerie par la France, et la Lybie par les USA sont passes sous controle Occidental apres leur defaite militaire suite aux interventions de ces deux pays pour arreter les raids pirates barbaresques et la mise en esclavage des equipages captures…

    Jusqu’a l’invasion de l’asie Centrale par la Russie, fin XIXeme, les chiites persans etaient mis en esclavage par leurs freres de religion sunnites…

    Encore actuellement, les enfants africains envoyes dans le Golfe, sous couvert d’etudes religieuses, servent d’enfants de compagnie et de domestiques….
    (au Koweit notamment, ou je l’ai vu rapporte par une infirmiere appellee au chevet d’enfants malades dans une famille riche. Elle n’avait pas ete autorise a soigner ses enfants de compagnie eux aussi malades).

  4. alexandre clement
    May 18th, 2008 | 8:17 am

    Comme d’habitude le mari de Carla Bruni est en retard d’une guerre. Oui, dénoncer l’esclavage c’est très bien, mais bien sûr il faut le dénoncer complètement à commencer par cette évidence : le rôle des musulmans dans le développement de ce commerce.

  5. Rainbird
    May 18th, 2008 | 10:21 am

    Sur le lien donné par resiliencetv.fr (http://www.education.gouv.fr/bo/2002/hs1/cycle3.htm), il y a une chose assez amusante:

    3 – Le Moyen-Âge (476-1492)

    “C’est enfin le temps de l’établissement de la troisième grande religion monothéiste, l’Islam, qui crée une nouvelle et brillante civilisation dominant le sud de la Méditerranée.”

    Ce qui rentre tout à fait dans le cadre de la Résolution 1605 du Conseil de l’Europe:

    9.2. à condamner et combattre l’islamophobie;

    9.7.8. en supprimant tout obstacle juridique ou administratif sans objet à la construction d’un nombre suffisant de lieux de culte adaptés à la pratique de la religion islamique;

    9.7.9. en s’assurant que les manuels d’école ne donnent pas de l’islam l’image d’une religion hostile ou menaçante;

    9.12. à encourager des projets informatifs sur la contribution de l’islam aux sociétés occidentales afin de surmonter les stéréotypes sur l’islam;

    http://assembly.coe.int/Mainf.asp?link=/Documents/AdoptedText/ta08/FRES1605.htm

  6. Sadi Ben Maza
    May 19th, 2008 | 11:40 am

    Au Maroc, on achète toujours des jeunes filles de six (6) ans environ à leurs familles démunies pour en faire de petites bonnes corvéables à merci, souvent battues et qui subissent les attouchements et autres perversions des mâles de la famille. Bien sûr on promet à ses parents qui font semblant de le croire que les petites seront bien traitées et qu’elles iront à l’école mais ce n’est pas le cas. Ne croyez pas que ces agissements n’existent que dans les campagnes reculées, ça se passe dans les grandes villes, dans les milieux les plus aisés et occidentalisés.

  7. July 17th, 2008 | 5:01 am

    […] Esclavage: Mais où sont passés les Noirs du monde arabo-musulman? L’Islam a également réduit en esclavage une bonne partie, sinon la presque-totalité, des esclaves africains transportés sur les continents américains. Et si ces derniers s’y comptent aujourd’hui par dizaines de millions, on cherche en vain les descendants des esclaves africains, pourtant plus nombreux, qui ont été exploités dans les pays musulmans, car ils y étaient massivement castrés et y mourraient comme des mouches de maladies et de privations. Alain-Jean Mairet […]