Alain Jean-Mairet » Les médias aiment le Hamas, la haine et le confort
Compte TwitterAccueil

Les médias aiment le Hamas, la haine et le confort

La légende originale de cette image trouvée sur le site de TIME (en partenariat avec CNN) (copie d’écran) indique que le parlement palestinien (de la bande de Gaza) a été forcé de s’éclairer à la chandelle à cause du blocus israélien. Mais plusieurs journalistes palestiniens ont déclaré aux médias israéliens que l’événement était mis en scène et se déroulait en fait en plein jour, rideaux fermés. Et en effet, il suffit d’observer attentivement les rideaux sur la gauche, la porte ouverte au fond à gauche et le trait de lumière sur la droite pour s’en rendre compte.

Que faut-il penser des organes d’information qui ont fermé les yeux pour tenir ainsi la chandelle au Hamas et laisser leurs clients dans l’obscurité, le tout en noircissant la réputation d’Israël? Une petite entorse à la déontologie pour calmer le jeu? Ou une habitude bien établie? Et volontiers portée à d’incroyables extrêmes à l’occasion:

http://video.google.com/videoplay?docid=-6408196884328534274

Et pendant ce temps, ces jours-ci, la télévision du Fatah continue de répandre sa haine dans l’indifférence médiatique générale:

YouTube Preview Image
Sans parler des manuels scolaires palestiniens, pourtant sous la surveillance d’organes onusiens et dont même Hillary Clinton a dénoncé publiquement le caractère d’incitation à la haine.

Mais c’est tellement plus confortable, pour les bourgeois fonctionnaires de l’information que sont devenus les journalistes de la grande presse, de critiquer un État démocratique, donc inoffensif pour eux, qui possède d’aussi belles plages qu’Israël et un conflit si valorisant et si facile à ne pas expliquer. Et si peu dangereux et salissant. Ainsi par exemple, les seules séquelles actuelles de la dernière guerre qui a ravagé le Congo font presque autant de victimes chaque mois (45.000) que le conflit israélo-arabe (51.000) en 57 ans.

UPDATE: Pour certains journalistes, les choses sont moins agréables.

UPDATE: Incroyable mais vrai — l’un des principaux quotidiens américains de gauche, qui a même donné à l’occasion une tribune à un leader terroriste, choisit justement ce moment pour dire la vérité sur la situation à Gaza. Comme quoi, rien n’est impossible. Washington Post:

In fact, as Mr. Mubarak well knows, no one is starving in Gaza — though food, fuel and cigarettes are much cheaper across the border. Israel closed its border with the territory and disrupted power supplies over the weekend in response to a massive escalation of Palestinian rocket launches from Gaza at nearby Israeli towns — between Tuesday and Saturday last week, some 225 rockets were aimed at the town of Sderot, where more than 20,000 Israelis have been relentlessly terrorized. Hamas took advantage of the blockade first by arranging for sympathetic Arab media to document the “humanitarian crisis,” then by daring Egypt to use force against Palestinian civilians portrayed as Israel’s victims. Its ultimate goal, stated publicly yesterday by Damascus-based leader Khaled Meshal, is to force Egypt to permanently reopen the border in cooperation with Hamas; that would greatly diminish Israel’s ability to respond to rocket attacks with economic sanctions, and it would undermine the rival Palestinian leadership of Mahmoud Abbas.

Comments are closed.