Alain Jean-Mairet » La paix des fourbes
Compte TwitterAccueil

La paix des fourbes

Le pape et une série de responsables religieux chrétiens ont reçu ces jours une lettre ouverte signée par 138 dignitaires musulmans qui appellent à une certaine paix avec les Chrétiens.

La lettre cite les textes sacrés islamiques et chrétiens pour soutenir les quelques points de sa démonstration, lesquels forment les chapitres du texte. D’abord, et c’est de loin l’élément le plus encombrant du papier, il y a l’amour de Dieu, pour lequel les auteurs trouvent quantité d’illustrations dans les deux religions.

Ensuite, il y a l’amour du prochain. Pour les Chrétiens, pas de problème, Jésus en ayant fait explicitement une priorité tout à fait essentielle et dont le sens est clairement universel. Mais pour l’Islam, c’était plus difficile. Comme il n’y a strictement rien dans le Coran sur le sujet (et c’est extrêmement peu dire), les auteurs se sont rabattus sur une malheureuse petite phrase de Mahomet, relatée dans les hadiths et dont ils donnent deux versions, qui en indiquent bien le sens original:

The Prophet Muhammad (…) said: “None of you has faith until you love for your brother what you love for yourself.”xviii And: “None of you has faith until you love for your neighbour what you love for yourself.”xix

Ce qui signifie: aucun de vous n’a la foi avant qu’il ne souhaite pour son frère/prochain ce qu’il souhaite pour lui. Or si le frère d’un Musulman est certainement aussi le prochain d’un Chrétien, le prochain du Chrétien n’est certainement pas un frère pour un Musulman.

La meilleure démonstration en est peut-être la prière centrale de l’Islam, l’al-fatiha, dont le septième et dernier verset affirme en fait que les Juifs sont maudits de Dieu et les Chrétiens égarés. Les signataires de ce courrier ont d’ailleurs le toupet de citer cette prière (au chapitre de l’amour de Dieu dans l’Islam, page 5), ce qui constitue une véritable insulte à tous les destinataires. Ils rappellent aussi qu’elle est tout à fait centrale dans l’Islam et qu’elle est (devrait être) répétée au moins 17 fois par jour par les Musulmans.

L’insulte continue dans la proposition centrale faite aux Chrétiens, concrètement, de renoncer à leur foi en Jésus (fils de Dieu) en déclarant la profession de foi des Musulmans (il n’y a de dieu que dieu, mais à dire en arabe), ici tout de même amputée de l’asservissement à Mahomet:

Finally, as Muslims, and in obedience to the Holy Qur’an, we ask Christians to come together with us on the common essentials of our two religions … that we shall worship none but God, and that we shall ascribe no partner unto Him, and that none of us shall take others for lords beside God …

Puis, le texte évoque la catastrophe cosmique que serait l’absence de paix (c’est-à-dire le refus de la proposition ci-dessus) entre Musulmans et Chrétiens. On parle même de la simple survie de l’humanité.

Quand donc les gens qu’on appelle les Musulmans trouveront-ils enfin le tonus nécessaire pour mettre une bonne tarte à la crème sur la figure de leurs dignitaires religieux?

Probablement pas avant que les Chrétiens et nous autres n’ayons pris la peine de lire en adultes le ramassis de malédictions haineuses qu’il est obligatoire, dans l’Islam, de présenter à ses enfants comme la parole de Dieu.

UPDATE: Ce billet a été signalé sur un forum où quelqu’un a émis l’avis suivant, que je commente brièvement:

Y a strictement rien sur l’amour du prochain dans le coran? Si si comme y a tout et son contraire comme dans tout fatras religieux, il y a l’amour de son prochain :
Et ils nourrissent, pour l’amour du seigneur, le pauvre, l’orphelin et le captif…. (Sourate 76 ; Verset 8-9)

Mais ce passage concerne uniquement les Musulmans. Les «autres» sont écartés quelques lignes plus tôt: 76:4. Nous avons préparé pour les infidèles des chaînes, des carcans et une fournaise ardente. 5. Les vertueux boiront d’une coupe dont le mélange sera de camphre, 6. d’une source de laquelle boiront les serviteurs d’Allah et ils la feront jaillir en abondance. 7. Ils accomplissent leurs voeux et ils redoutent un jour dont le mal s’étendra partout. 8. et offrent la nourriture, etc.

Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant,} (Sourate 4 ; Verset 36 du Coran)

Ici aussi, le prophète s’adresse aux croyants. Rien de tout cela ne peut concerner les non-Musulmans pour quiconque prend la peine de lire le tout. Et les Musulmans croyants LISENT le tout.

La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelque amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Salat et d’acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux !} (Sourate 2 ; Verset 177 du Coran)

Ici encore, le texte ne concerne pas les non-croyants, comme l’indique clairement l’amorce de ce passage: 2:171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. 172. Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allah, si c’est Lui que vous adorez. etc.

C’est plutot l’article des fourbes que ça devrait s’appeller. Bien sur j’ai precisé on trouve aussi le contraire…

C’est inexact. Le Coran est exclusivement mauvais (pour les non-Musulmans). Il faut en détourner le sens, en sortant ses versets de leur contexte, comme le fait ici cet internaute, pour lui donner une apparence bienfaisante.

Comments

  1. pavel
    October 12th, 2007 | 8:37 pm

    Il faut également bien souligner que le début de ce document, aussi sublime que la doctrine de ces auteurs, n’est autre chose qu’une attaque que l’on pourrait appeler furtive, si elle ne s’inscrivait dans une remarquable tradition de 14 siècles, mais en tous cas une attaque en bonne et due forme contre la Trinité professée par le christianisme – cette “Unity of God”, répétée “ostinato” et jetée à la figure des “associateurs” chrétiens avec leurs Père, Fils et Saint Esprit !

  2. Ernest
    October 14th, 2007 | 7:08 am

    Il s’agit, évidemment, d’une déclaration de guerre en bonne et due forme. Je serais curieux de voir la réaction des instances religieuses chrétiennes. Vont-elles accepter l’islam, et tout ce qui va avec cette religion qui nous vient d’autres âges ?

  3. roger sabau
    October 14th, 2007 | 10:42 am

    l’amour du prochain ( GRANDE Question et 2° Commandement de Dieu ) : Pour les Chrétiens, pas de problème ; la Doctrine de base de Jésus est en l’essence même et a un caractère universel. Mais pour les adeptes du coran c’est un gros problème !!il n’y a strictement rien dans le Coran sur ce sujet ; les auteurs concernés se sont rabattus sur une malheureuse petite phrase de Mr Mahomet, relatée dans les hadiths .

    CONCLUSION (de Jérémie 23:28) : ” Pourquoi mélanger vous la bale et le grain ? ” , ou , pourquoi mélangez les lois divines avec les Prescriptions religieuses venant de l’homme? ou , Pourquoi mangez vous le blé avec sa bale ? insensés .

  4. Beaugeard F.
    October 15th, 2007 | 4:43 am

    Comme l’Islam est une religion politique, il aurait mieux fallu s’adresser a la societe civile europeennne qu’au Vatican.
    Peut etre veulent-ils passer un pacte concervateur avec les catholiques.
    Mais, veritable marche de dupes, ceux-ci devraient faire attention a quel statut l’islam les cantonnerait.
    Ont-ils parle de reciprocite et de liberte de conscience dans le Monde Musulman ?……..?………..?

  5. October 16th, 2007 | 10:40 am

    Pensons aux victimes du monde musulman

    En tant qu’une personne d’origine iranienne, je ne suis pas dans la position de m’ériger en l’avocat des Chrétiens, Juifs, ou d’autres. Pourtant, en tant qu’une personne sans religion, je dois avouer que l’islam dans un sens politique est un danger global.

    Ce danger pénétrant non seulement guette le monde entier, mais plus dangereusement le monde musulman qui est dans son collimateur des Islamistes.

    Il faut aussi faire les populations musulmanes conscientes de leur religion et ses aspects archaïques, inhumains et qu’il est absolument inadaptable au monde réel.

  6. December 31st, 2007 | 4:25 am

    Bonjour,

    Modérateur d’un groupe Yahoo s’occupant de théologie, mais aussi d’apologétique notamment (http://fr.groups.yahoo.com/group/groupetheologique/ ), dans la mesure où il ne semble pas avoir été répondu par les Eglises à la fameuse lettre qui au plan dogmatique et spirituel ne saurait poser de problème quant à la présentation des différences entre le Christianisme et l’Islam, c’est dans ces conditions que j’ai demandé à un ami, éminent islamologue, de réaliser une analyse préliminiare des versets coraniques et je vous propose de lire ce texte sur moin site ou me livrer une adresse de courrreil pour l’acheminer en PJ, car il importe de n’être pas trompé par des thèses avancées mais qui n’existent pas dans la « religion » islamique.

    Merci en cas d’utilisation de ce texte de citer la source : http://fr.groups.yahoo.com/group/groupetheologique/

    En union dans la prière,

    Jean-Pierre BONNEROT

    PS : En cas de signalement ou de reproduction ou de réaction quant à ce travail sur votre site, merci de m’adresser le lien pour mes archives.

  7. Philosophus Autodidactus
    April 30th, 2008 | 11:35 pm

    Que pensez-vous donc du peuple de Taif, qui a lapidé le Prophète et qui refusa la demande de Gabriel comme quoi ces enfants lapidaires et leurs parents belliqueux seraient écrases par les cimes des montages qu’ils occupaient ? Le verset révélé :

    [3:159]
    Par une miséricorde de Dieu, tu as été indulgent à leur égard ; si tu avais été rude et dur de cœur, ils se seraient écartés de ton entourage. Pardonne-leur et demande pardon pour eux ; consulte-les sur la conduite des affaires. Et lorsque tu as pris une décision, place ta confiance en Dieu. Dieu aime ceux qui mettent leur confiance en Lui.

    AJM: Ce verset concerne des Musulmans qui avaient choisi de ne pas combattre. Lire à partir de 3:151: http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_PB.HTM#8

    Sinon, d’autres très clairs :

    [45:14]
    Dis à ceux qui ont la foi de pardonner à ceux qui n’attendent pas la Faveur de Dieu, car c’est à Dieu de rétribuer chacun selon ce qu’il aura accompli.

    AJM: Mais il dit aussi quel sort Allah réserve à ces gens et cela n’a rien à voir avec un quelconque pardon. C’est une incitation à la haine. Puis le texte continue en accusant une nouvelle fois les Juifs d’être de mauvais croyants.

    [60:8-9]
    Dieu ne vous interdit pas d’excuser et de traiter avec équité ceux qui ne vous ont pas combattus à cause de votre foi et qui ne vous ont pas expulsés de vos maisons ; Dieu aime ceux qui sont équitables. Dieu vous interdit seulement de prendre pour amis ceux qui vous ont combattus à cause de votre foi, ceux qui vous ont expulsés de vos maisons et ceux qui ont aidé à votre expulsion. Ceux qui les prennent pour amis, ceux-là sont les iniques !

    AJM: Mais que signifie “excuser et traiter avec équité” dans le contexte du Coran? Si l’on se penche sur les textes, on voit qu’il s’agit de renoncer à tuer ces gens pour leur imposer la dhimma, une position sociale inférieure. http://www.ajm.ch/wordpress/?p=764

    [10:99]
    Si ton Seigneur le voulait, tous les habitants de la terre croiraient. Peux-tu, toi, contraindre les hommes à être croyants ?

    AJM: L’Islam a en effet aussi une solution pour ceux qui refusent de croire, à condition qu’ils acceptent le statut social inférieur évoqué plus haut.

    [35:45]
    Si Dieu voulait punir les hommes pour ce qu’ils ont fait, Il ne laisserait sur la surface de la terre aucun être vivant ; mais Il les ajourne jusqu’au terme fixé. Lorsque leur terme arrivera, Dieu, certes, voit tout de Ses serviteurs !

    AJM: Le contexte textuel indique très clairement (de manière répétitive) que seuls les croyants auront les grâces d’Allah. http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_P2I.HTM

    [16:61]
    Si Dieu s’en prenait aux hommes à cause de leur injustice, Il ne laisserait sur la terre, aucun être vivant. Il les ajourne jusqu’à un terme fixé, mais lorsque leur terme viendra ils ne pourront ni le retarder d’une heure, ni l’avancer.

    AJM: Idem. Celui qui lit tout le texte, comme les Musulmans doivent le faire au moins une fois par an, ne saurait trouver ici la moindre raison d’amalgamer les croyants et les mécréants. http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_P1A.HTM

  8. Philosophus Autodidactus
    May 2nd, 2008 | 12:46 am

    Il faut d’avoir savoir que le Coran ne suit pas la rhétorique grecque (introduction-contenu-conclusion) mais la rhétorique sémitique : que le Coran est un tout, que vous devriez le lire comme vous lisez les Psaumes par exemple.

    AJM: Il est trop tard pour embrouiller les gens et leur expliquer comment ils doivent comprendre le Coran. Les Musulmans en grande majorité le lisent dans le texte, aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire. Il faut donc étudier quel influence la lecture directe de ces textes a sur les lecteurs crédules.

    “AJM: Ce verset concerne des Musulmans qui avaient choisi de ne pas combattre. Lire à partir de 3:151: http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_PB.HTM#8

    Certains (Fertullah Gülen) commentent sur celui-ci en disant qu’il a été rapporté sur l’histoire du peuple de Ta’ïf et elle est attestée par tout les biographes (Ibn Ishaq par exemple)

    AJM: Références? [remarque a posteriori: à la fin de cet échange, il s’avère que l’individu n’a aucune référence à proposer]

    “AJM: Mais il dit aussi quel sort Allah réserve à ces gens et cela n’a rien à voir avec un quelconque pardon. C’est une incitation à la haine. Puis le texte continue en accusant une nouvelle fois les Juifs d’être de mauvais croyants.”

    Vous avez du mal à différencier le temporel du spirituel : si le Coran dis “les juifs sont des mauvais croyants”, ce n’est pas pour autant qu’on est obligé de traquer chaque juif comme si on était les inquisiteurs… non.

    AJM: Mahomet, le beau modèle des Musulmans, a chassé et exterminé ceux qui étaient à sa portée (décapitation de masse sur la place du marché de Médine): http://www.faithfreedom.org/Articles/sira/18.htm

    D’ailleurs, je vous ai posté les versets quant aux non-musulmans qui n’attaquaient pas. Et :

    [3:113]
    Ils ne sont pas tous semblables : il existe, parmi les Gens du Livre, une communauté droite dont les membres récitent les versets de Dieu pendant la nuit et se prosternent.

    AJM: Oui, mais ceux qui récitent ces versets et qui croient en Allah en au jour dernier, qui ordonnent le convenable, etc. (3.114) sont de facto des Musulmans.

    “AJM: Mais que signifie “excuser et traiter avec équité” dans le contexte du Coran? Si l’on se penche sur les textes, on voit qu’il s’agit de renoncer à tuer ces gens pour leur imposer la dhimma, une position sociale inférieure. http://www.ajm.ch/wordpress/?p=764

    “Si on penche sur les textes” – quel texte ? Un apocryphe dédié à Omar… quelle belle blague quand on sait que même certains hadith ont été forgé par les omeyyades !

    AJM: La dhimma est bien sûr justifiée par le Coran:

    9:29: Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies.

    et par l’exemple du prophète avec certains survivants de Khaibar, qui ont reçu le droit de rester sur leurs terres et de les exploiter au bénéfice des Musulmans, sans aucun droit: http://www.faithfreedom.org/Articles/sira/20.htm

    Mais je rajoute :

    [22:17-18]
    Assurément, entre les croyants, les Juifs, les Sabéens, les Chrétiens, les Mages et les associateurs, Dieu fera la part au Jour de la Résurrection. Certes, Dieu est témoin de toute chose. Ne vois-tu pas que devant Dieu se prosternent ceux qui sont dans les cieux et ceux qui sont sur la terre, ainsi que le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux et un grand nombre d’hommes. Et ils sont nombreux ceux pour qui le châtiment est inéluctable. Celui que Dieu humilie, personne ne peut l’honorer. Certes, Dieu fait ce qu’Il veut.

    AJM: Ce verset ne dit rien sur la manière de Dieu de juger ces différentes personnes. Pour comprendre, ils faut lire d’autres textes.

    [2:62]
    Certes, ceux qui croient, ceux qui pratiquent le Judaïsme, ceux qui sont Chrétiens ou Sabéens, quiconque croit en Dieu et au Jour dernier et pratique le bien, ceux-là trouveront leur récompense auprès de leur Seigneur et ils n’éprouveront ni crainte, ni affliction.

    AJM: Si le Coran ne contenait que cela sur le sujet, nous pourrions en discuter, mais compte tenu du reste: http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/1Z.HTM nous devons admettre que le passage “quiconque croit en Dieu et au Jour dernier et pratique le bien” désigne exclusivement les Musulmans.

    “AJM: L’Islam a en effet aussi une solution pour ceux qui refusent de croire, à condition qu’ils acceptent le statut social inférieur évoqué plus haut.”

    Une interprétation mais alors là tout à fait personnelle : Dieu lui-même ne détruit pas les impies, et comment l’homme pourrait décider de leur sort ?

    AJM: Les Musulmans l’ont fait, basés sur le Coran et l’exemple de leur hypothétique prophète (c’est ce que je montrais avec le pacte d’Omar, qui a fait loi des siècles durant: http://www.ajm.ch/wordpress/?p=764 ). Et Dieu, dans le Coran, détruit les impies, quand cela lui plait (reprise et adaptation des récits de la Torah).

    “AJM: Le contexte textuel indique très clairement (de manière répétitive) que seuls les croyants auront les grâces d’Allah. http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_P2I.HTM

    Comme ceux qui suivent Jésus, ou ceux qui ne sont pas goys chez d’autres…

    AJM: Rien d’aussi central et répétitif dans dans le Coran: http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/1Z.HTM

    “AJM: Idem. Celui qui lit tout le texte, comme les Musulmans doivent le faire au moins une fois par an, ne saurait trouver ici la moindre raison d’amalgamer les croyants et les mécréants. http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_P1A.HTM

    Il faut lire la suite pour voir que le Coran parle de “ceux qui ont assignés des mensonges à la Parole” et “ceux qui ont traité de mensonge les prophètes” pour voir que Dieu nous parle ici des non-musulmans.

    AJM: Oui, et c’est une différenciation établie sur la base de pures médisances, d’affirmations qu’il était impossible de prouver ou de réfuter à l’époque (la Torah originale aurait contenu l’annonce de Mahomet).

    Sinon, pour me marrer un peu, j’aimerais connaitre [vos] interprétations de ceux ci :

    [2:119]
    Certes, Nous t’avons envoyé avec la Vérité pour annoncer la bonne nouvelle et pour avertir. Tu ne seras pas interrogé au sujet des hôtes de la Fournaise.

    [50:45]
    Nous savons parfaitement ce qu’ils disent, et toi tu n’as pas à les contraindre. Avertis donc par le Coran celui qui redoute Ma menace.

    AJM: Incitation au mépris et à la haine. Et comme le prophète est censé avoir reçu le droit de passer à l’action violente et qu’il est désigné comme un modèle à suivre (33:21), des Musulmans, tôt ou tard, se lâchent. D’autant plus de Musulmans et d’autant plus tôt qu’ils sont pratiquants et en position de force.

    Concernant l’attaque des mécréants, je dis qu’elle n’est que défensive :

    [22:39]
    L’autorisation de combattre est donnée à ceux qui ont été injustement traités – certes, Dieu a puissance pour les secourir -,

    AJM: Mais cette injustice consistait dans les faits en une simple exclusion, après de multiples tentatives de conciliation et un début de complot du prophète. Les Musulmans ont versé le premier sang. Au nom de la défense de leur religion frelatée. Et ceux qui croient en la légitimité de cette lamentable histoire se sentent tout naturellement incités à poursuivre dans cette voie. C’est pourquoi il faut discréditer cette mauvaise foi.

    [22:40]
    à ceux qui ont été chassés de leur maisons, sans justification, seulement pour avoir dit : ” Notre Seigneur est Dieu ! ”

    AJM: Ce verset, par exemple, dégouline de mauvaise foi. Les premiers Musulmans pouvaient s’intégrer sans problème à la Mecque, où l’on tolérait déjà des dizaines de cultes. C’est leur intransigeance, leur exigence à être reconnus comme les porteurs de la seule vraie religion, leurs vitupérations contre toutes les autres croyances, qui, à la longue (près de dix ans), les ont rendus insupportables et ont entraîné leur expulsion.

    Si Dieu ne repoussait pas certains hommes en leur opposant d’autres hommes, des monastères seraient détruits, ainsi que des synagogues, des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est beaucoup invoqué. Oui, Dieu assiste ceux qui l’assistent. Dieu est, en vérité, fort et puissant.

    AJM: L’Islam en protecteur des lieux de culte? Mais le prophète, en revenant à La Mecque en vainqueur, en a éliminé, jusqu’à ce jour, toute trace de tout culte non conforme à sa petite vision étroite et violente de Dieu.

    Mais bien sur, concernant la sourate 9 là vous ne lirez surement pas dans le contexte. :-]

    AJM: Encore une fois, aujourd’hui, ce qui compte, c’est de comprendre quel effet exerce la foi en ce texte. Pour cela, rien de mieux que le traité d’Averroès: http://www.ajm.ch/wordpress/?p=41 Mais on pourrait faire encore mieux, histoire de faire progresser vraiment ce débat: http://precaution.ch/wp/?page_id=342

  9. Philosophus Autodidactus
    May 2nd, 2008 | 1:42 pm

    “AJM: Il est trop tard pour embrouiller les gens et leur expliquer comment ils doivent comprendre le Coran. Les Musulmans en grande majorité le lisent dans le texte, aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire. Il faut donc étudier quel influence la lecture directe de ces textes a sur les lecteurs crédules.”

    Je ne tiens à embrouiller personne. Je remet les choses dans leur contexte : si vous avez lu les Psaumes, ca peut aussi vous paraitre “sans structure, incohérent” c’est tout simplement parce-que ca n’obéit pas à la logique grecque (comme dans les cultures pehlavi ou védiques.) C’est une bonne approche pour commencer : ne pas prendre le Coran comme un texte suivis (de toute facon, il apparait clairement que ce n’est pas le cas vu la disposition des sourates.)

    AJM: On peut obtenir un Coran dont les sourates sont placées dans un certain ordre chronologique, selon Al-Azhar ou Blachère. Mais cela n’a rien à voir avec notre sujet. Vous ne faites que brouiller les esprits.

    “AJM: Références?”

    Je vous donne le lien complet où vous trouverez les propos de ce penseur contemporain – dont les idées éthiques sont celles d’Emmanuel Kant – sur le terrible djihad (j’en ai la chair de poule) et autres miséricordes du prophète ; vous verrez le prophète comme vous ne l’avez jamais lu auparavant, et comme la majorité des musulmans l’ont compris en tant que modèle depuis des siècles.

    AJM: Je ne vois toujours pas les références réclamées. J’en déduis, jusqu’à plus ample informé, que votre affirmation, selon laquelle un certain verset du Coran (3:159) prônant le pardon se rapporterait à des non-Musulmans alors que le contexte coranique (les versets juste précédents) suggère le contraire, n’est pas fondée.

    Vous indiquez en outre, plus bas dans votre présent message, un URL menant à un article de oumma.com en affirmant qu’il s’agirait du lien que vous auriez déja donné ici sur ce sujet (Gulen) (vous auriez pu oublier de le copier à cet endroit). Mais il s’agit d’une apologie bétifiante qui n’aborde pas le thème en question ni ne mentionne seulement la sourate évoquée. Le deuxième URL de votre message censé éclairer votre propos conduit à une impasse.

    Je ne peux bien sûr pas décider si ces perturbations sont le reflet d’un esprit étourdi ou d’une volonté malveillante, mais quoi qu’il en soit, j’en sais assez pour vous exclure.

    […]

  10. Philosophus Autodidactus
    May 2nd, 2008 | 2:31 pm

    “AJM: On peut obtenir un Coran dont les sourates sont placées dans un certain ordre chronologique, selon Al-Azhar ou Blachère. Mais cela n’a rien à voir avec notre sujet. Vous ne faites que brouiller les esprits.”

    C’est pas les musulmans votre probléme, mais la logique : j’ai juste fait une introduction, comme quoi il ne fallait lire le Coran dans son entièreté pour comprendre qu’il ne prône pas la guerre à outrance.

    AJM: Tous les juristes classiques qui ont institué le djihad comme un projet universel connaissaient le Coran par coeur.

    Je suis désolé d’être aussi exigeant, mais il faudra lire le “tafsir” de Muhammad Asad, qui s’est basé sur des classiques (al Zamakhshari et Fakhr al-Din al-Razi), pour vous qui aimez tant nos classiques. Désolé pour votre esprit, mais il faut quelque fois le faire tourner – et pas brouillé.

    “AJM: Je ne vois toujours pas les références réclamées. J’en déduis, jusqu’à plus ample informé, que votre affirmation, selon laquelle un certain verset du Coran (3:159) prônant le pardon se rapporterait à des non-Musulmans alors que le contexte coranique (les versets juste précédents) suggère le contraire, n’est pas fondée.”

    http://www.aceiweb.org/delegation.htm

    AJM: Il n’y a rien là qui confirme que le verset 3:159 s’applique aux gens de Taïf.

    Et aussi, les batailles du prophète :
    http://fr.fgulen.com/content/view/74/

    AJM: Ici non plus.

    Le prophète magnanime :
    http://fr.fgulen.com/content/view/85/14/

    AJM: C’est un autre exercice d’apologétique, dont Gulen possède, certes, une grande maîtrise et une longue habitude. Je retiens que pour l’instant mon affirmation selon laquelle le Coran ne contient aucune base de compassion et de réconciliation avec les non-Musulmans reste solidement en place.

    J’exclus également cette autre adresse IP que vous avez pris soin d’utiliser. Et je supprime le reste de votre message. Merci de ne plus revenir ici.

    […]

  11. June 12th, 2008 | 9:21 pm

    Remarquable taqqiyya. Vous n’avez pas eu affaire à un amateur.