Alain Jean-Mairet » Les valeurs des terroristes musulmans sont celles de l’Islam authentique et donc du pouvoir islamique
Coordonnées de l'auteurGuide politiquement incorrect de l'IslamComment vaincre l'Islam démocratiquementAccueil

Les valeurs des terroristes musulmans sont celles de l’Islam authentique et donc du pouvoir islamique

Devant le phénomène du terrorisme musulman, les Occidentaux bien-pensants de tous bords commettent deux erreurs fondamentales et intimement liées entre elles.

D’abord, ils sont tentés de juger les actes et les déclarations des Musulmans en fonction de leurs valeurs d’Occidentaux, au lieu de commencer par étudier eux-mêmes (et sans trop écouter les sirènes) les valeurs spécifiques des Musulmans croyants. Et ensuite ils considèrent la minorité de Musulmans terroristes et suprématistes comme ils le feraient d’une minorité de terroristes occidentaux, c’est-à-dire comme des marginaux certes dangereux mais sans importance réelle. Ceci alors que dans une société acquise à l’Islam, c’est parmi cette minorité que se recrutent les dirigeants et ce sont leurs valeurs qui font loi.

On voit bien se déployer ce phénomène dans cet article paru aujourd’hui dans un quotidien londonien et qui condamne une chaîne de télévision britannique, Channel 4 (voir par exemple leur reportage sous-titré en français sur les mosquées londoniennes), pour avoir donné la parole à un sympathisant des djihadistes. Je traduis:

Sans doute dans le cadre de sa campagne permanente visant à lui assurer de rester la chaîne de télévision la plus controversée de Grande-Bretagne, Channel 4 diffusa hier soir l’interview d’un sympathisant des djihadistes qui incite ouvertement les Musulmans britanniques à prendre les armes.

Au cours d’une apparition aux meilleures heures d’écoute, Abu Muhammed (qui est interdit de séjour en Grande-Bretagne) justifia les attentats-suicide à la bombe du 7 juillet 2005 au motif que «si quelqu’un commet une agression contre vous, vous commettez une agression contre lui». L’homme semble penser que le meurtre de 52 civils, dont plusieurs n’étaient pas britanniques et certains étaient musulmans, constitue en quelque sorte une réplique appropriée aux aspects de la politique anglo-américaine qu’il considère comme une agression contre l’Islam.

Qu’un fondamentaliste islamique puisse émettre une affirmation aussi logiquement et moralement indéfendable n’est guère surprenant. Mais qu’une chaîne de télévision de grande audience puisse présenter cela comme une contribution adéquate au débat serait choquant – si l’on pouvait encore être choqué par une quelconque production de Channel 4.

L’auteur de ce texte semble avoir la raison et la morale pour lui. Mais en réalité, il ne fait que refermer brutalement la petite porte entre-ouverte l’espace d’un instant par Channel 4 sur l’épouvantable réalité qui pourrit la civilisation dans les pays musulmans depuis plus d’un millénaire. Car il ne fait pas l’ombre d’un doute que le Mahomet des textes sacrés islamiques, lesquels font loi tôt ou tard partout où on les considère comme sacrés, justement, aurait donné raison au Musulman interviewé.

De fait, l’histoire de Mahomet est celle d’un homme qui a très clairement légitimé les attaques surprises mortelles, même pendant les trêves sacrées, contre n’importe quel membre d’une communauté (en fait la sienne propre, pour commencer) sous un prétexte purement religieux que l’on peut résumer par cette phrase coranique: L’association est plus grave que le meurtre (cliquer pour avoir le contexte textuel et historique complet).

Le comportement barbare du prophète de l’Islam qui inspire les djihadistes ne résulte pas d’une lubie politique ou d’une interprétation tendancieuse ou lacunaire des textes dits sacrés de la religion islamique, mais bien de l’examen approfondi, honnête, intégral et raisonnable (dans une perspective de croyant) de l’ensemble des textes sacrés considérés comme les plus authentiques par les meilleurs experts possibles. Si l’on décide de croire en le prophète Mahomet (et dans l’Islam, ce n’est pas vraiment un choix) et que l’on cherche la vérité sur cet homme, les meilleures références vont mener à justifier des actes que nos valeurs nous portent à considérer comme ceux de terroristes immoraux et incultes. Et c’est ainsi que ces valeurs dictent les lois des communautés qui souhaitent vivre l’Islam.

Et un débat sur l’Islam, sur le terrorisme, sur les mosquées, sur la présence de cette religion intrinsèquement criminelle et immorale en Occident ne saurait mener nulle part sans intégrer cet aspect à la fois si essentiel et si douloureux.

UPDATE: Une bonne remarque (entre beaucoup d’autres) de Robert Spencer à propos du fait que le Hamas encourage la lecture et la mémorisation du Coran, alors que les apologistes de l’Islam affirment que les extrémistes doivent pervertir les textes coraniques pour en faire des incitations au terrorisme. Hmmm.

Comments are closed.