Alain Jean-Mairet » La malhonnêteté onusienne quotidienne révélée par UN Watch
Coordonnées de l'auteurGuide politiquement incorrect de l'IslamComment vaincre l'Islam démocratiquementAccueil

La malhonnêteté onusienne quotidienne révélée par UN Watch

Le directeur de l’ONG UN Watch, Hillel Neuer, prononça un discours marquant le 23 mars dernier à Genève pour stigmatiser les manquements des Nations unies en matière de droits de l’homme (voir Les quatre vérités du Conseil des droits de l’homme). Ce discours critique a été jugé inadmissible par le président du Conseil des droits de l’homme, Luis Alfonso de Alba, si bien que l’intervention de Neuer n’apparaît tout simplement pas dans les procès-verbaux du Conseil. Et que les journalistes bien sages et autres chouchous des Nations unies n’en soufflent mot non plus.

En guise de réaction à cette veulerie, UN Watch publie quelques exemples des déclarations réellement inacceptables, car insultantes et calomniatrices, mais jugées admissibles par le Conseil des droits de l’homme (ou est-ce décidément le conseil des droits des terroristes?). C’est ce qui s’appelle sortir la poubelle.

YouTube Preview Image

Voici une version française des déclarations présentées:

Insultes envers des membres du Conseil

«Le distingué délégué est ignorant (…)» — Délégué du Zimbabwe, à propos de son homologue finlandais qu’il accuse d’«hypocrisie stupéfiante, ahurissante»; 20 septembre 2006.

Insultes envers des experts des NU

«Ce rapport diffamatoire ne mérite aucun respect ou crédibilité. Nous allons l’expédier là où nous avons expédié tous les rapports précédents: à la collecte de vieux papier (…). Toutefois, Madame, vous pourriez apporter une contribution significative – en démissionnant.» — Ambassadeur cubain Juan Antonio Fernández Palacios, 26 septembre 2006, insultant l’experte des NU Christine Chanet qui avait documenté les abus commis par Cuba. La défense de l’experte par le président s’est limitée à relever «l’importance de ne pas personnifier ou personnaliser des commentaires qui ne font qu’exacerber les difficultés auxquelles nous sommes confrontés», et cette remarque suivait cette phrase: «Merci au délégué de Cuba pour sa déclaration.»

Railleries envers de hauts responsables des NU

«Celui qui possède le monopole des violations des droits de l’homme est Israël (…), le favori du haut commissaire.» — Ambassadeur palestinien Mohammad Abu-Koash, 1er décembre 2006, raillant Louise Arbour, Haut commissaire des NU aux droits de l’homme, qui avait osé, en marge de ses critiques régulières d’Israël, mentionner aussi l’obligation des Palestiniens de mettre un terme au terrorisme.

Violence envers les femmes

«Les cas de violences contre les femmes ont été exagérés (…)» — Farah Mustafa, du Soudan, gouverneur de l’État du Sud Darfour, 12 décembre 2006, après que le Conseil ait entendu des comptes rendus de viols de masse de femmes du Darfour par des miliciens Janjawid soutenus par les Soudanais.

Attaques contre les homosexuels

«La peine de mort par lapidation prévue par la charia pour punir des actes sexuels contre nature (…) ne doit pas être mise en équivalence avec des tueries illégales et ne devraient pas avoir été mentionnée dans le rapport (…)» — Ambassadeur du Nigeria Joseph Ayalogu, 19 septembre 2006, répliquant aux critiques avancées par l’expert des NU Philip Alston sur la pratique du Nigeria de lapider à mort les auteurs d’actes homosexuels.

Glorification du terrorisme

«Le Hezbollah est aussi constitué de gens tout à fait ordinaires qui résistent, qui résistent à une occupation.» — Ambassadeur cubain Juan Antonio Fernández Palacios, 4 octobre 2006.

Négation de l’Holocauste

«La Conférence de Téhéran n’est pas consacrée au négationnisme de l’Holocauste; c’est une rencontre académique qui examine tous les aspects de la question.» — Déléguée iranienne ForouzaNdeh Vadiati, 12 décembre 2006.

L’Holocauste est une «revendication historique», «le nombre des victimes» est une «question légitime» et il existe des «oppositions sérieuses sur ce thème». — Ambassadeur iranien Alireza Moayeri, dans une lettre diffusée le 11 janvier 2007 par le Secrétariat du Conseil des droits de l’homme (une pratique usuelle aux NU) «à la demande du président du Conseil des droits de l’homme», qui «a l’honneur de transmettre ci-joint une lettre qui lui a été adressée par le représentant permanent de la République islamique d’Iran». Le président n’exprima aucune objection à effectuer cette tâche routinière.

La conférence iranienne sur le négationnisme de l’Holocauste de décembre 2006 intitulée «Review of the Holocaust: Global Vision» était «un événement académique» et le sionisme est une idéologie «chargée de désirs raciaux hégémoniques» — Lettre de Moayeri, ibid.

Diabolisation d’Israël

«Israël n’a pas étanché sa soif avec le sang des Libanais et l’a maintenant dirigée contre les civils désarmés de Beit Hanoun.» Représentant libanais, 15 novembre 2006, évoquant la réaction israélienne aux tirs de roquettes Kassam par des Palestiniens sur la ville de Sdérot [1700 de ces roquettes ont été tirées depuis Gaza en 2006 — éd.].

«L’Holocauste se poursuit et c’est un holocauste israélien contre le peuple palestinien.» — Ambassadeur palestinien Mohammad Abu-Koash, 12 décembre 2006.

«De plus, comme le distingué ambassadeur de Palestine nous le rappelle, un holocauste israélien se déroule quotidiennement depuis plus de 60 ans contre le peuple palestinien, comme cela a été relevé par trois sessions spéciales.» — Déléguée iranienne ForouzaNdeh Vadiati, 12 décembre 2006.

«Les massacres [israéliens] perpétrés contre les populations déplacées, contre des femmes et des enfants, étaient des actes délibérés (…)» — Nord-Sud XXI, organisation financée par la Syrie qui gère le «Prix Mouammar Kadhafi des droits de l’Homme», 29 septembre 2006.

«Un certain nombre de massacres délibérés de populations civiles» ont été commis par Israël — Jean Ziegler, rapporteur spécial des NU sur le droit à l’alimentation et cofondateur en 1989 du Prix Mouammar Kadhafi des droits de l’Homme, 4 octobre 2006.

Déshumanisation d’Israéliens

«(…) des civils ont été tués, massacrés, par les forces d’invasion venues de la planète Mars qu’on appelle aujourd’hui l’occupant israélien.» — Délégué syrien, 23 juin 2006.

Il faut se rendre à l’évidence: le Conseil des droits de l’homme, à Genève, derrière le fin rideau de respectabilité que lui confère son protocole, sert de porte-voix aux pires fripouilles de notre temps. Et ceux qui tentent de le faire savoir y sont censurés. En vérité, cette institution est une enclave de la barbarie en terre helvétique.

Comments

  1. MOMO
    March 30th, 2007 | 10:32 pm

    Et pendant ce temps notre dévouée présidente de la Confédération si fière de ce Conseil se tait comme les laches et les fripouilles. Elle qui déclarait avec fièreté que le nouveau Conseil des droits de l’homme serait différent de l’ancien, c’est non seulement pire mais le grand guignol en terre hélvétique. Pauvre Mme Calmy-Rey qu’est ce qu’ils sont méchants avec vous quand allez-vous enfin déclarer qu’ils ont un comportement disproportionné?