Alain Jean-Mairet » Retour sur le pays du Hezbollah
Coordonnées de l'auteurGuide politiquement incorrect de l'IslamComment vaincre l'Islam démocratiquementAccueil

Retour sur le pays du Hezbollah

Le film suivant fait l’objet d’une plainte administrative en Suisse. Contrairement à certaines affirmations, il n’est pas interdit et la plainte ne vise pas non plus à en demander la censure. Comme j’ai passé du temps aujourd’hui à préparer une deuxième plainte de ce type (que vous pouvez encore choisir de soutenir) dirigée contre le même média, je trouve que l’occasion est rêvée de revenir sur cette apologie de l’une des pires manifestations de l’islamisme contemporain. Le commentaire qui suit le film m’est aussi parvenu aujourd’hui. Merci à son auteure.

Quel message choquant apporté aux jeunes, aux téléspectateurs que le film Soha, le retour au pays du Hezbollah… Passons encore sur le côté immoral qui consiste à monter sur un piédestal une criminelle sortie de prison. Pour faire un documentaire, il ne suffit pas d’avoir une caméra. Le peu de rigueur du film qui le qualifie bien comme un film de propagande est encore prouvé par un mélange flou et pourtant répétitif, dans les propos de l’héroïne, des deux guerres du Liban à 30 ans d’intervalle. Le raccourci ne vise qu’à un seul but: dire qu’Israël est le grand ennemi. Vraiment? Ce n’est pas tout à fait l’avis des chrétiens persécutés au Liban.

Le leitmotiv, jusqu’à la nausée tellement il est gros, du film Soha…, est le mot «occupation». Quelle occupation?! Il y a-t-il une seule explication de ce qu’était la guerre du Liban en 1975? Dit-on une seule fois qu’il s’agissait d’une guerre civile opposant des chrétiens maronites aux musulmans? Dit-on une seule fois la défense des Libanais par les Israéliens? La protection des chrétiens du Moyen-Orient a toujours justifié la présence occidentale, rappelle à juste titre Pierre Binet.

Dit-on une seule fois que l’afflux principal au Liban des Arabes dits palestiniens était dû, non pas seulement à la guerre de 1967 (gagnée par Israël) mais à la chasse des leurs par la Jordanie. Que ne se demande-t-on jamais pourquoi la Jordanie a préféré le calme plutôt que de garder ses fistons palestiniens ? Mais revenons au film.

La commentatrice du film, depuis Beyrouth, pour déplorer les victimes de la guerre de l’été 2006, explique: «La banlieue sud était le fief du Hezbollah, mais il n’y avait pas que le Hezbollah ici, près d’un demi-million de personnes habitaient le quartier bombardé.» La vérité sort de la bouche des accusateurs: c’est bien la preuve de la prise en otage des civils libanais pour les exhiber ensuite. Pour faire travailler les pleureuses et le casque vert, photographiés par Reuters.

À aucun moment il n’est dit, pourtant c’est d’une évidence, que jamais Israël n’a voulu occuper le Liban. Le grand hyper-puissant occupant, s’il avait voulu «coloniser» le malheureux Liban, ne pense-t-on pas qu’il l’aurait déjà fait il y a longtemps? En bon colonisateur hyper puissant, Israël se serait déjà installé dix fois dans les environs, aurait imposé l’hébreu et le couvre-feu tous les soirs, non?

«Le mouvement terroriste du Hezbollah est fondé en 1982. Attentats terribles en 83: le Hezbollah assassine plus de 250 soldats, dont 58 Français. Mais la France ne réagit pas. La couardise française fait merveille pour envenimer la situation.» (id.)

Ce serait la moindre des choses que de le rappeler dans un documentaire… L’essentiel étant que les ressortissants suisses auraient mieux à faire que de suivre l’exemple médiatique à la mode: s’inquiéter par exemple du sort de leurs coreligionnaires chrétiens terrorisés…

Irène Elster

Comments

  1. March 26th, 2007 | 1:19 am

    Je connais un chrétien Libanais qui est l’un de mes meilleurs amis.
    Il me parle souvent du Sud Liban ou vit sa maman.
    Il m’a raconté qu’un jour en partant de chez elle en voiture, il avait sans s’en rendre compte, pris le chemin qui aurait pu le mener chez les gens du hesbolah.
    Il m’a dit qu’il avait eu beaucoup de chance, sa mère qui était sur le pas de sa porte lui a crié de ne pas aller plus loin. Car lui chrétien Libanais entre les mains de ces musulmans fanatisés,
    Sa vie n’aurait pas valu grand chose.
    Comme il est surprenant ce reportage de la télévision Suisse Romande qui nous présente cette femme vivant en Suisse, communiste qui ouvrirait les portes auprès du hesbollah.
    Non vraiment ce pseudo reportage sent le mensonge a plein né.
    Mais que peut on y faire. L’Europe s’islamise, les milliards qui sont versés par nos achats de pétrole auprès de ces gens qui veulent conquérir le monde. Cet argent revient pour financer des films tel que celui la qui nous fait l’apologie du Hesbollah.
    Ma pauvre Europe qu tu vas bien mal.