Alain Jean-Mairet » Plainte contre la TSR — nouvel appel à signer la plainte à l’AIEP
Compte TwitterAccueil

Plainte contre la TSR — nouvel appel à signer la plainte à l’AIEP

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelles dans l’affaire de la plainte contre l’émission Temps Présent du 26 octobre 2006 sur le Hezbollah:

La mauvaise nouvelle est que, contrairement à ce que je croyais, les signatures des plaignants doivent être livrées à l’AIEP sous forme manuscrite (alors que le médiateur, pour la réclamation, avait accepté une liste de noms et d’adresses). Nous autres plaignants devons donc tous signer une déclaration ad hoc, grouper ces déclarations et les faire parvenir à l’AIEP pour que la plainte soit valable. Bien sûr, les plaignants ont déjà été informés (dans la mesure où ils lisent leur courrier électronique quotidiennement).

La bonne nouvelle est que nous n’avons pas, de l’avis de l’AIEP, à nous limiter à la liste de personnes soumise le 16 janvier dernier. Ainsi, toute personne de nationalité suisse ou possédant un permis de séjour ou de résidence en suisse peut encore venir signer la plainte, jusqu’au 30 janvier 2007!

Bien entendu, je ne saurais trop encourager chacune et chacun à se joindre à cette initiative. Pour ce faire, il suffit d’écrire ou d’imprimer le texte suivant puis de le compléter, de le signer et d’adresser cette déclaration de soutien à l’adresse suivante:

Alain Jean-Mairet
Rösslimatte 50
6005 Lucerne

Voici le texte:

Je soussigné déclare soutenir la plainte du 16 janvier 2007 à l’AIEP, rédigée par Alain Jean-Mairet, à l’encontre de l’émission Temps Présent du 26 octobre 2006.

Prénom et nom: 

Rue et numéro:

NPA et lieu:

Année de naissance:

Signature:

Une autre solution, plus formelle, consiste à imprimer le document pdf suivant:

http://ajm.ch/mat/03_Plainte_AIEP_TP26.10.06.pdf

Il s’agit d’une version spéciale de la plainte, avec une dernière page comportant une déclaration toute préparée à cet effet, de sorte que les signataires aient bel et bien le texte complet de la plainte devant les yeux au moment de signer. 

Et voici, pour information (lecture facultative), les autres éléments du dossier complet tels qu’ils sont énumérés sur mon article du 26 janvier:

  1. l’avis de médiation
    confirmant qu’«une plainte peut être déposée auprès de l’AIEP»;
  2. la réclamation
    contenant un argumentaire détaillé des passages problématiques de l’émission;
  3. la lettre ouverte
    que nous avons adressée au médiateur en guise de proposition de solution à l’amiable, puis remis en mains propres aux responsables de la TSR lors de la séance de médiation, y compris une série de films et d’interviews, sur cédérom; et
  4. le compte rendu de la séance de médiation
    qui a réuni les responsables de la TSR et les délégués des plaignants le 19 décembre 200[6] à Lausanne et qui éclaire bien les différentes approches des auteurs de l’émission d’une part et des plaignants d’autre part.

Voilà. Pour que notre plainte soit valable, je devrai expédier les déclarations des plaignants à l’AIEP le 1er février 2007, par recommandée, le cachet postal faisant foi. Je devrai donc recevoir ces déclarations jusqu’au 31 janvier 2007 à Lucerne. Plus il y aura de plaignants, plus l’affaire sera intéressante. À nous de jouer…

Comments are closed.