Alain Jean-Mairet » Excision en Suisse: dix ans de prison?
Coordonnées de l'auteurGuide politiquement incorrect de l'IslamComment vaincre l'Islam démocratiquementAccueil

Excision en Suisse: dix ans de prison?

C’est tout au moins ce que risquent, aujourd’hui, deux Somaliens qui ont fait exciser leur fille dans l’Oberland zurichois, il y a une dizaine d’années. Selon l’UNICEF, c’est le premier procès pour un tel acte commis sur territoire suisse. Il se pourrait que ce ne soit pas le dernier:

Selon un rapport présenté début juin à Fribourg, entre 6000 et 7000 femmes sont excisées ou menacées de l’être au niveau suisse. Cette étude repose sur une enquête menée en 2004 auprès des gynécologues, des sages-femmes, des pédiatres et des services sociaux.

On estime ce nombre à 66.000 en Grande-Bretagne. Les organes concernés parlent de prévention, d’information:

Plusieurs cantons suisses ont dernièrement décidé de mettre sur pied une série de mesures axées sur la prévention et l’information. Des médiateurs culturels issues [sic] des communautés concernées par les mutilations génitales féminines doivent notamment être formés.

Mais personne ne dit un traître mot sur la seule motivation actuellement croissante de l’acte d’excision. Lequel acte, en dépit des effort de «prévention» et d’«information», ne cesse de se répandre (trois millions de cas par an selon l’UNICEF, contre deux millions dix ans auparavant). Et ce n’est vraiment pas la peine non plus de compter sur les Nations Unies. Que va faire la justice zurichoise?

UPDATE: Le ministère public ne propose que deux ans avec sursis, car

(…) les parents ont assuré avoir beaucoup appris depuis les faits qui leur sont reprochés. Ils savent maintenant que les mutilations génitales féminines ne sont pas imposées par l’islam, leur religion. Les deux soeurs cadettes de la victimes n’ont ainsi pas été excisées.

Comments

  1. Netha
    June 26th, 2008 | 12:47 pm

    Gérer la barbarie ?

  2. 17lilirh153
    June 27th, 2008 | 8:54 pm

    Que va faire la justice zürichoise?

    AJM: Elle a suivi le ministère public:
    http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200002&sid=9263561

    Les parents d’une jeune Somalienne excisée en Suisse ont été condamnés jeudi à Zurich à deux ans de prison avec sursis. Lors du procès, ils ont assuré qu’ils ignoraient que cette pratique était interdite en Suisse et qu’ils étaient convaincus de bien faire.

    Sans vouloir faire le procès de la Justice en général, je peux prédire qu’à Zurich comme partout  en Europe la justice est laxiste lorsqu’il s’agit de la barbarie exercée sur  les femmes. Et pourquoi le nombre d’excisions a tant augmenté depuis  10 ans?  parce que la lapidation des femmes a soulevé  la réprobation à l’échelle mondiale, la réponse c’est tout simplement l’excision généralisée. Qui est donc ce dieu  parfait qui ordonne une telle barbarie  sur des êtres qu’il a lui-même créé ? J’en déduis qu’avant d’être une religion, l’islam est une organisaton criminelle.

  3. 17lilirh153
    June 28th, 2008 | 7:51 pm

    Nul n’est  sensé ignorer la loi. Alors je  demande à la justice comment elle  justifie le sursis qu’elle accorde sur simple déclaration des criminels qui prétendent ne pas savoir que
    l’excision est un crime  que la loi réprime. Pourquoi moi qui suis adulte comme les criminels qui pratiquent l’excision, pourquoi  m’interdit-on de tuer, blesser, amputer etc mon prochain  au risque de prendre dix ans alors que d’autres  s’en
    tirent avec un sursis . Et si je rendais la pareille à ces criminels
    cela me couterait combien?  Peut-être qu’il est possible de monnayer à l’avance avec la Justice des hommes?

  4. fingers
    June 29th, 2008 | 4:09 pm

    “Ils savent maintenant que les mutilations génitales féminines ne sont pas imposées par l’islam, leur religion”

    Ils ne pratiqueront plus ce rituel non pas parce que c’est interdit par la loi et considéré à raison comme une révoltante  maltraitance* mais parce l’islam ne l’impose pas.
    Dans le cas contraire, il est clair qu’ils ne pourraient aller à l’encontre de leur croyance.

    Une magnifique démonstration d’intégration.

    Très encourageant…

    * pendant ce temps, le Conseil de l’Europe se demande s’il ne faut pas interdire les intolérables châtiments corporels que représentent la fessée et la gifle. On marche sur la tête, mais on fini par s’y habituer.

  5. elf
    June 29th, 2008 | 11:12 pm

    Les filletes sont toutes en danger, les parents ne respectent pas leur intégrité physique et sont prêts à les mutiler par idéologie. Les enfants doivent leur être retirés, sinon c’est non assistance à mineures en danger. Il faut agir tant qu’il est encore temps.

  6. erwan49
    June 30th, 2008 | 3:46 pm

    d’abord une petite question de vocabulaire qui a selon moi son importance : je pense qu’il est abusif d’appeler idéologie ce ramassis de croyances archaïques, souvent dangereuses voire criminogènes, qu’est l’islam. Une idéologie est un système de pensée extrêmement bien conçu même si totalement ou largement faux (par exemple le marxisme ou le freudisme). Pour en revenir au sujet des mutilations génitales féminines, je crois savoir qu’elle ne sont pas ordonnées par l’islam, mais qu’elles ne sont pas condamnées non plus. Or l’islam est censé régenter la vie des individus dans les moindres détails. Il existe par exemple un hadith préconisant d’enfiler sa chaussure droite avant sa chaussure gauche (Hadith Sahih Muslim 877). A côté d’un sujet d’une telle importance, la question des mutilations sexuelles doit être dans l’islam d’une importance négligeable. Il n’est donc pas injustifié de parler de barbarie mahométane.

  7. July 15th, 2008 | 9:11 am

    […] Excision en Suisse: dix ans de prison?, chez […]