Alain Jean-Mairet » Maintenance
Compte TwitterAccueil

Allo, HP, il y a quelqu’un?

Nouvelle machine, nouvel OS, nouveaux tracas. Avec Vista, mon imprimante télécopieur scanneur copieur recto-verso-et-j’en-passse HP Officejet 9110 (HP la vend pour 999 francs et amazon pour 812 euros) ne veut rien savoir. En dépit des promesses de HP, le système ne reconnaît pas l’appareil (contrairement à mes deux Canon IP5000 et i9100 et à tous les autres périphériques que j’ai testés), le logiciel livré avec l’appareil ne se charge même pas, et les pilotes universels proposés sur le site de HP ne donnent rien (la version pour PCL 5 ne contient d’ailleurs rien, ce n’est qu’un fichier vide). C’est embêtant. Cette imprimante est importante. C’est elle qui imprime 90% de ma production sur papier depuis un an et demi. Elle imprime plutôt mal, mais vite et sans faire d’histoire. Je décide de tenter un contact par téléphone.

Je trouve un numéro de téléphone sur le site: 0848 802020. J’essaie d’abord en allemand. La réaction est rapide:
– [voix d’homme, très pressé] Schönen guten Tag, was kann ich für Sie tun?
– Sie chönne mir hälfe, ne 9110 mit Vista z’installieren.
– biiip, biiip.

Peut-être que mon suisse-allemand ne lui a pas plu? Non, ce doit être un problème technique. J’essaie en français (c’est sensiblement plus lent):
– [voix d’homme] … faire pour vous?
– J’essaie d’installer une 9110 sur une machine Vista, et je n’y arrive pas.
– Je vois ce que c’est. Je vous passe quelqu’un. Clic.
– [voix de femme, pressée] De quelle imprimante s’agit-il, Monsieur?
– Euh, une 9110, Officejet 9110.
– Numéro de série?
– Où puis-je lire ce numéro?
– [inaudible] imprimante… Clic. biip, biiip.

Était-elle trop pressée pour supporter d’attendre que je lise ce numéro? Non, c’était certainement un problème technique. Je tourne l’imprimante, de manière à bien voir le numéro de série et je recompose le numéro, dont je connais maintenant tous les suffixes internes (selon la langue, le type de produit, garantie/pas garantie, etc.):
– [voix d’homme, tranquille] …pour vous?
– Et bien, je cherche à installer une Officejet 9110 avec Vista et ça ne fonctionne pas.
– Ah, je vois, mais vous n’avez pas fait le bon numéro. Vous avez de quoi écrire?
– Oui, mais je..
– Oui, je sais, ce n’est pas de votre faute. C’est HP… On demande depuis longtemps qu’ils changent ces annonces. Attendez, je vais vous donner le numéro direct. Là, vous pourrez parler à un technicien.
– Oui, bon, je vous écoute…
– Alors composez le 0848 672 (six cent soixante-douze) 672.
– OK, merci bien. Au revoir.

Bon, je compose ce fameux numéro:
– [automate] Pour le français, tapez 2 [je m’exécute].
– [automate] Si votre appareil n’est plus sous garantie, tapez 1 [dont acte].
– [automate] Votre appareil n’est plus sous garantie. Vous pouvez vous rendre sur Internet à l’adresse [bla bla]. Biiip, biiip.

Bon, je recompose le premier numéro et, par hasard, je retombe sur le type qui venait de m’indiquer le 0848 672 672. Je lui tiens un peu la jambe, comme quoi son tuyau n’est pas de première fraîcheur, qu’on arrive en fait dans un cul-de-sac, et d’ailleurs un de ses collègues avait eu l’amabilité de me passer directement quelqu’un, lui, mais la communication avait été coupée.
– Ah? Mais nous n’avons pas de consigne pour cela. Il faut simplement que vous composiez le numéro que je vous ai donné et que vous preniez le numéro interne pour les cas de garantie. Alors, vous aurez un technicien.
– Je dois mentir pour avoir accès à un technicien?
– Oh, allez, non. Pas mentir, juste faire ce numéro, parce que, et bien c’est comme ça que vous pourrez contacter un technicien, voilà. Je sais que ce n’est pas… mais il faut savoir composer avec les circonstances, n’est-ce pas.
– Bon, et bien merci, hm, d’avoir pris le temps de bavarder avec moi. Au revoir.

Je recompose le 0848 672 672 et je triche en indiquant au petit robot téléphonique que mon imprimante est sous garantie. Et je ne tarde pas à obtenir quelqu’un:
– [voix d’homme, très déformée par un mauvais micro, fort bruit de respiration] …vous?
– Je ne parviens pas à installer mon 9110 sur une machine Vista. Tout va bien sur XP, mais les pilotes ne fonctionnent pas sur Vista.
– [inaudible] … me donner … de série … commence …. lettres.
– Je vous entends vraiment très mal…
– Oui, ben on va faire avec. Votre numéro de série…
– CN 5…
– Comment? Catherine-Noémie ou Daniel-Marie?
– Euh, Catherine, Noémie, 5, 6, Bertha [il me corrige: Bernard], oui, bon, Bernard, 8, 2, 0, 3, 5 – CN 56B82035
– [inaudible] site Internet … questions fréquentes … dépannage en ligne …
– Non, l’imprimante fonctionne parfaitement. Je n’ai pas besoin d’un dépannage, il me faut juste les pilotes nécessaires pour l’installer avec une machine Vista.
– fonctions limitées … Vista … options … plus valables en intégralité …
– Non, ce n’est pas ça. Avec Vista, l’imprimante ne fonctionne pas du tout. Elle est impossible à installer normalement et si on installe des pilotes universels manuellement, elle ne répond pas.
– Oui, je vous passe quelqu’un. Ne quittez pas… Clic.

– [voix de femme, calme, mais à peine audible] … vous?
– [soupir] Et bien, j’ai une Officejet 9110 que je cherche à installer sur une machine Vista et cela paraît impossible.
– Votre imprimante est sous garantie, Monsieur?
– Je ne sais pas [ce n’est qu’un demi-mensonge, je ne le sais pas vraiment et c’est l’une des toutes premières machines de ce type livrées en Suisse, en hiver 2005/2006, à tel point que l’importateur n’avait pas encore de cartouches d’encre de rechange].
– Vous l’avez achetée quand, Monsieur?
– Euh, l’année passée [c’est crédible].
– Bon, et bien je vais vous donner l’adresse d’un site où vous pourrez trouver des informations…
– Non, s’il-vous-plaît, je suis déjà allé sur vos sites, j’ai déjà lu tout le matériel et téléchargé tous les fichiers proposés. J’ai fait plusieurs essais, comme l’indique votre site, et comme on le fait lorsque seuls les pilotes sont disponibles, manuellement. J’ai aussi tenté de récupérer les pilotes de XP, et j’ai fouillé les forums. J’ai ainsi pu constater que je ne suis pas le seul à avoir ce problème. Mais je n’ai trouvé aucune solution. Il semble que les Officejets de la série 91xx soient inutilisables avec Vista.  
– Mais avez-vous pris contact avec les techniciens sur le site?
– Euh, pris contact… J’ai rempli deux formulaires de retour d’expérience, pour dire que les indications fournies sur le site ne semblaient pas correctes, mais je n’ai rien vu d’interactif et personne ne m’a contacté.
– [adoucie] Je vais vous demander quelques renseignements sur vous, si vous le voulez bien, naturellement. Afin de vous faire un dossier.
– Un dossier?
– Oui, je vais vous passer les techniciens, et comme cela, vous n’aurez plus besoin de tout expliquer, vous devrez juste donner votre numéro de dossier. Il me faut juste encore votre nom, votre numéro de téléphone, votre adresse.
– Oui, bien sûr [dont acte, puis elle tape sur son clavier un moment en silence]. 
– Alors voici votre numéro, Monsieur: 1071197966 [je la remercie et nous nous quittons avec le sentiment d’avoir franchi ensemble un grand pas en avant dans l’existence].

Puis elle me remet en ligne d’attente…
– [voix d’homme] … vous?
– J’ai une Officejet 9110 que je cherche à installer avec Vista, mais je ne trouve pas les pilotes…
– Avez-vous un numéro de dossier, Monsieur?
– [moi, tout pénétré de mon importance] Oui: 1071197966 [il tape le numéro sur son clavier]. Un instant, il faut que je remonte des informations…
– ?… oui, bien sûr [le temps passe].

– Merci d’avoir patienté. Nous avons vu que votre imprimante est un modèle professionnel. Je vous passe le service, ne quittez pas. Clic.
– [voix de femme de but en blanc] c’est quel modèle, votre imprimante?
– Euh, 9110, quatre-vingt-onze-dix [tous mes interlocuteurs sont de toute évidence français].
– Ah, mais c’est une erreur, on m’a dit que c’était un modèle professionnel, c’est un malentendu. Attendez, je vais vous donner un numéro de téléphone…
– Non, pas la peine, je laisse tomber. Je vais acheter une autre imprimante. Merci, au revoir.

Voilà. Inutile de dire que je ne vais rien acheter chez HP de sitôt.

Le Guide politiquement incorrect de l’Islam (et des croisades) est de retour

 

La traduction française en ligne du livre de Robert Spencer The Politically Incorrect Guide to Islam réapparaît, après plusieurs semaines d’absence sur le réseau due à divers problèmes techniques. Le site a été reconstitué et placé dans un sous-domaine de precaution.ch:

http://gpii.precaution.ch/

La version française en ligne (pas encore tout à fait complète) de cet excellent ouvrage de vulgarisation permet de consulter le livre par rubriques, avec des collections d’encadrés très intéressants tels que Aujourd’hui comme hierLe saviez-vous, Entre Mahomet et Jésus, Un livre que vous n’êtes pas censé lire. Parmi les textes à proprement parler, on peut recommander Mahomet, prophète guerrier ou Le Coran, un livre guerrier ou encore L’islamophobie et le djihad idéologique moderne et bien d’autres. À découvrir ou redécouvrir.

Panne de câble

Lors d’un contrôle de routine, des techniciens découvrirent qu’un câble électrique essentiel devait absolument être changé dans l’un des trois bâtiments occupés par les serveurs de mon hébergeur. Pour changer ce câble, il fallait mettre tout l’immeuble hors tension. Malheureusement, c’est dans cet immeuble que se trouvent aussi tous les principaux routeurs de l’hébergeur, de sorte que tous les serveurs, même ceux qui fonctionnaient normalement, ont été mis hors ligne pendant l’opération. Navré pour ceux d’entre vous qui ont trouvé une page blanche.

Crémaillère

Les sites precaution.ch et ajm.ch sont maintenant installés chez leur nouvel hébergeur. Le courrier électronique ne fonctionne pas encore parfaitement et les codes d’acheminement ne sont certainement pas encore actualisés partout, mais le plus dur est passé.

Mais ce n’est pas tout, ça. Revenons à nos moutons:

Voir aussi cette série de photographies prises à Paris cet été par Irena Elster (juste un exemple, cliquer pour voir les autres):

Et écouter Anne-Marie Delcambre nous dire la vérité sur l’Islam, sur ses lois et ses muftis — les menteurs et les autres.

Et laisser traîner aussi une oreille du côté de la Radio romande, où de premières voix claires parviennent enfin à se faire entendre, grâce à la fermeté de l’opposition au minaret de Langenthal.

Precaution.ch de retour

Le site precaution.ch est à nouveau en ligne après plusieurs longues interruptions. Je vais changer d’hébergeur dès que possible, si bien qu’il faut s’attendre à d’autres petites interruptions dans les jours qui viennent.

Precaution.ch en berne, ajm.ch menacé

À la suite d’une mésentente avec mon hébergeur actuel, mon autre site precaution.ch a été mis hors ligne durant de nombreuses heures ces derniers jours. Le problème trouve sa source dans un usage de bande passante exceptionnel causé par le téléchargement de la version sous-titrée en français du film Obsession. Bien que j’aie d’ores et déjà payé ce que j’estime être le double du prix de cet usage de bande passante selon les indications dont je dispose (voir plus haut «mésentente»), precaution.ch est fermé depuis hier et je n’ai aucune garantie pour le maintien de ajm.ch (ni aucun décompte ou exigence financière claire de mon hébergeur).

D’autre part, comme un appel de precaution.ch indique que le site est fermé pour cause de dépassement de bande passante, ce que tout un chacun interprète naturellement comme résultant du refus du propriétaire du site de payer son dû à l’hébergeur, je ne trouve pas d’autre hébergeur sans autre.

Il est donc possible que ajm.ch disparaisse également bientôt. Si c’était le cas, je publierais des comptes rendus sur a-j-m.ch, mon site de secours, hébergé en Suisse (et qui renvoie normalement simplement sur ajm.ch). Et je ferais brièvement état de la situation sur www.bafweb.com.

Bear with me.

UPDATE:
Comme les choses menacent de durer, j’ajoute ici les adresses de quelques articles récents (10 jours) de precaution.ch publiés également sur www.bafweb.com:

Les fréquentations douteuses de la Commission fédérale contre le racisme

Les motivations religieuses des terroristes suicidaires musulmans

Projet d’interdiction des minarets à Zurich — la charrue avant les boeufs

De l’incompétence coupable de nos hommes d’église

Du danger intérieur et de l’inanité de l’apaisement

L’Islam est le pire problème (de la grande majorité) des Musulmans (suisses)

Un moratoire sur l’Islam est un passage obligé vers les solutions valables à l’islamisme

Il faut soit interdire l’Islam, soit autoriser la haine raciale et religieuse

Pourquoi  les Musulmans exécutent-ils tant d’innocents?

De l’effroyable malhonnêteté de certains conversions «sans contrainte»

UPDATE:
Le site precaution.ch est de retour, après de nouvelles tractations (et le versement d’un montant de 6.48 CHF — six francs et quarante-huit centimes) avec mon futur ex-hébergeur.

Nouveau site precaution.ch

Après ajm.ch, le site precaution.ch est lui aussi entièrement refait et redémarre la diffusion. Les décombres de l’ancienne version de precaution.ch (avec les commentaires originaux) restent en ligne ici – les liens correspondants continueront donc de fonctionner.

Le site du Guide politiquement incorrect de l’Islam est rénové à son tour. Les contenus seront complétés ces prochains jours.

Sites en chantier

ajm.ch change de plate-forme (WordPress). À la suite d’un problème sans solution, les anciens articles devront être intégrés manuellement, un à un. Bear with me.

precaution.ch et le Guide politiquement incorrect de l’Islam suivront. 

L’ancien site ajm.ch peut être visité ici.  

Avis de maintenance

Pour des raisons techniques particulières, la saisie, chez 2mHost.com, par la police américaine, des disques durs (sauvegarde y compris) du serveur hébergeant, entre beaucoup d’autres sites, ajm.ch, precaution.ch et Le Guide politiquement incorrect de l’Islam a engendré un problème difficile à résoudre, empêchant toute utilisation normale des blogs et qui persistera sans doute durant plusieurs jours.

La quête de la lumière

À plusieurs égards, la Suisse retarde. Nos taux de chômage restent inexorablement à la traîne de ceux de nos voisins; notre État refuse encore catégoriquement de permettre à ses polices de travailler hors du cadre du droit; nos institutions politiques font encore une place solide tant à la volonté du peuple qu’à l’expression des différents acteurs du monde économique; nos islamistes sont assez intelligents pour ne commettre aucun acte trop déplaisant. Il y a quelque chose de profondément affligeant dans ce constat.

Mais, s’il est toujours possible de rester en retard, il ne l’est guère de ne pas suivre le mouvement. Le 25 septembre, les Suisses voteront probablement oui à l’extension de la libre circulation des personnes, ce qui égalisera les chances de notre pays de profiter des taux de chômage européens et de l’action semi-légale de polices étrangères sur son sol. Nul doute que le travail de sape de la gauche parviendra, du moins dans la partie romande du pays, à faire remplacer bientôt la volonté et les initiatives par le statisme et l’étatisme. Et, dans un tel brouet, nos islamistes ne manqueront pas de devenir encore plus intelligents.

Ainsi, de plus en plus, il faudra, en Suisse aussi, lutter pour faire respecter des principes et des vérités que l’histoire a pourtant abondamment démontrés. Il faudra redire ce qu’est censé être un État de droit et surtout ce qu’est un droit dans un monde que l’on veut libre; rappeler de quelles tâches un gouvernement est capable de se charger et lesquelles lui échappent irrévocablement, sauf accident heureux, et pourquoi; rendre accessibles les modes de penser et d’agir qui révèlent et respectent la raison malgré les raisonnements; élucider les traquenards de ceux qui, maîtrisant tout cela, estiment néanmoins que le chemin doit être autre chose que la voie.

Car, à mesure que les fronts s’estompent, se mêlent, que l’Europe s’allie sur des fondements vaseux fait de fragiles contrats monétaires, de fastidieuses paperasses et d’ismes obscènes, que les esprits perdent à tel point leurs repères qu’il en devient inconfortable de défendre le bien-fondé des plus simples morales, que souvent ne restent que des gens immatures pour vanter bruyamment les mérites pourtant réels de valeurs éprouvées, ceux qui poursuivent un but précis et lui sacrifient tout semblent les mieux à même de parvenir à leurs fins.

L’avenir est sombre. Il faudra donc produire d’autant plus de lumière. Je ferai de mon mieux, ici, dès cet automne, après un réaménagement, matériel et virtuel, qui m’occupera tout au long du mois de septembre. En attendant, attention: chantier.